Little Nemo 2 remporte la double 2022.

  • Bol d'Or Mirabaud 2012

La double, 24 septembre 2022

Cette classique lémanique permet de se mesurer en équipage réduit. Elle marque également le début de la fin de la saison vélique. On le sent bien, les jours sont nettement plus courts et surtout la météo annoncée est maussade et plutôt fraîche.

Après un carénage du bateau mardi soir, nous convoyons vendredi après-midi au moteur et nous en profitons pour bien préparer le bateau et vérifier quelques points d’accastillage. Le lendemain nous décidons de revenir en train pour pouvoir convoyer tout de suite vers Lausanne après la ligne d’arrivée franchie. J’aimerai que les clubs arrêtent de nous faire confirmer les inscriptions sur place. Cela nous éviterai de nombreux aller-retour qui coutent beaucoup de temps d’argent et de pollution.

Bon, en ce samedi matin on a plutôt de la chance. Il ne pleut pas et il y a du vent. On ne peut pas dire que la météo est belle, mais c’est mieux que prévu ! Le vent est de direction ouest à sud avec de belles variation de pression et de direction. Le parcourt est simple mais sympa : Versoix-Promenthoux-Versoix et encore une petite boucle vers Bellevue.


Avec Yan nous discutons longuement du choix du côté de la ligne, du choix du spi et de notre stratégie générale. On se décide pour partir plutôt en bout de ligne en tribord amure sous spi asymétrique. Le choix de l’asy est motivé par sa polyvalence et on pense que le vent sera rapidement variable. La plupart des autres Grands surprise partent avec le spi symétrique. La Mobilière part très bien juste devant nous, Morpho est juste derrière. Les vitesses sont très proches malgré des spis différents. On voit bien que dans les transitions nous sommes plus rapides et qu’ils sont plus rapide dès que le vent se stabilise ou adonne un peu. Notre asymétrique nous pousse à lofer un peu plus que les autres. Ce n’est pas grave car nous pensons que le vent est meilleur vers la côte française. Notre glisse est bonne, nous filons à 6.5 nœuds environ en direction de Messery. Le vent devenant plus instable, nous tirons avantage de notre spi asymétrique et creusons un petit avantage sur La Mobilière et Morpho qui sont au coude à coude.


Au passage de la porte à la Promenthoux nous décidons de prendre celle de droite (en descendant) et de virer rapidement. C’est un très bon choix. Le bord et bon et nous avons creusé sur les bateaux qui ont pris l’autre bouée. Un gros nuage se présente sur le jura et la pluie se met à tomber. Le vent part sur la droite et molli. Evidemment nous virons en tribord qui maintenant est bien plus rapprochant. On décide même de faire glisser assez bas pour ne pas nous retrouver dans le tampon derrière le nuage. Ceci nous décale vers la côte française mais nous avons bien glissé. Après une heure environ nous voyons une grosse bascule se profiler devant nous. Le vent revient sud-ouest et ce gros refus nous permet de nous recaler un peu vers la côte Suisse. Sur la côte Suisse le vent est très différent. Tous les bateaux sont sous spi en route directe sur Versoix. Heureusement le vent est moins fort et il y aura probablement un tampon à traverser. Soit pour nous, soit pour eux. Espérons que cela sera pour nos adversaires. Yan est très confiant il nous convainc d’insister sur la gauche. Il a raison, de toute façon traverser maintenant nous fait simplement accepter la perte. De notre côté le vent reste bon et finalement quelques degrés de refus nous permettent de bien revenir en direction de Versoix. Les bateaux côte Suisse ayant vraiment moins de vent, nous remontons même sur la flotte de Lüthi. Passer devant des machines de guerre tout en carbone avec des voiles moulées après trois heures de course est assez plaisant…


Pour nous la fin de la régate consiste en deux bords de tram vent de travers qui vient du nord-ouest. Il ne se passe plus rien du point de vue tactique. L’écart sur les autres GS est important. Nous passons la ligne après 4h30 de course. Nous enchainons directement avec le convoyage vers Lausanne (env. 4h). Après coup nous découvrons que Filochard prend une belle 2ème place et Morpho la 3ème.
Merci à l’organisation et au comité de course. Bravo à tous nos adversaires.
On se retrouve pour le dernier critérium ä Rolle.


Bernard Borter pour Little Nemo 2