Little Nemo 2 Champion de série 2018

29 et 30 septembre 2018

Après quelques années d’absences le circuit GS retourne à Thonon avec beaucoup de plaisir.

Samedi matin nous pouvons profiter d’une belle bise pour convoyer sous spi depuis Lausanne.

Ça glisse à 11 nœuds au petit spi symétrique dans une belle vague.

Cela nous permet d’être beaucoup plus tôt que prévu amarré dans le port de Thonon. La SNLF a bien fait les choses avec tous les bateaux alignés devant le club House.

On a le temps de se réchauffer et de prendre un café avant le début des hostilités.

La bise est bien appuyée et nous naviguons au foc. Le plan d’eau semble équilibré et les écarts de vitesse sont faibles. Nous privilégions le large et passons en deuxième position au vent, derrière Zephyros qui semble aller vite. Heureusement pour nous ils mettent le spi sous le bateau au 2ème passage au vent et perdent beaucoup.

Nous ne sommes pas bien meilleur car nous nous trompons de bateau d’arrivée. La victoire nous échappe au profit de Pump it up, mais nous sommes content de sauver la 2ème place.

La 2ème manche est dominée clairement par Zephyros ainsi que la troisième. Troisième manche lors de laquelle nous prenons l’ancrage de la bouée de dog leg dans la quille. Après avoir réussi péniblement à s’en défaire on la reprend une deuxième fois !

On cravache à fond pour réussir à gratter quelques bateaux et finir 7ème.

A ce stade là Zéphros, Pump it up, La mobilière et nous, sommes dans la même zone au classement général.

Le vent a molli et nous avons tous passé le génois. Il faut absolument réaliser une bonne manche pour faire une bonne journée.

Le plan d’eau devient très cisaillé. Il faut rester calme et faire marcher avec le vent instantané. On ne fait pas trop de plan à long terme.

Au vent on passe avec le paquet et on insiste un peu au large sous spi. Nous profitons d’une bonne pression pour revenir à la 2ème place à la bouée sous le vent. Nos adversaires au général sont derrière, c’est donc une bonne phase. Au 2ème près nous prenons la tête en essayant de bien négocier les ado/refus. L’écart devient même important avec le reste de la flotte, ce qui nous permet de contrôler sereinement jusqu’à l’arrivée.

Samedi soir nous sommes en tête 1 point devant Zephyros et 2 devant La mobilière.

La météo de dimanche est bien plus calme. Toute la flotte commence par glander 3 heures, puis le thermique de la baie de Thonon se lève. Pas fort mais navigable. On connaît l’endroit, ça va se jouer à la piscine.

La ligne est très favorable dessous, mais nous voulons aller à droite. On hésite un peu avant de se décider pour un départ babord proche du bateau viseur. Cela se passe très bien. Nous croisons devant tout le monde et nous sommes les premier à droite avec Morpho.

Cela paye tellement que l’écart se creuse vite et en plus le vent est plus fort devant.

Zephyros fait une mauvaise manche ce qui nous donne de la marge au général. Par contre La mobilière fait 2. Ils ont donc 3 points de retard avant la dernière manche. Il faut les surveiller.

Au départ tout le monde veut la droite, nous sommes le premier bateau à droite. Cela ne paye pas, les bateaux légèrement plus au large résistent voire gagnent un peu. Il faut se battre dans les chutes pour trouver une bonne ligne le long de la piscine. On s’en sort correctement et on passe 2ème derrière Zephyros et juste devant La mobilière. Je fais un très mauvais choix tactique (alors que Yan avait insisté pour que j’empanne ! Pardon !) en prolongeant un peu trop le tribord amure sous spi. Tous les adversaires ont empanné à la bouée et vont plus vite. Lorsque nous empannons nous sommes dans les dévents. Nous forçons vers le haut en babord amure pour trouver du vent frais. Cela nous permet de revenir avec le tribord et l’intérieur à la bouée sous le vent. Nous avons limité car nous passons 3ème sous le vent. Il nous faut maintenir cette place absolument. Nous naviguons donc de manière très appliquée. On revient un peu sur Zephyros et La mobilière, mais pas assez pour leur mettre la pression. L’arrivée se fait dans cet ordre et cela suffit à notre bonheur.

Après la remise des prix et le tirage au sort de l’aspro, il est temps pour nous de convoyer.

Il est rare que je vous parle de nos convoyages, mais celui là fut magnifique. Au planning à l’asymétrique dans 25 nœuds d’ouest avec une vague énorme. Fumant !

Mes remerciement vont à la SNLF pour leur très bonne organisation tant à terre que sur l’eau ainsi qu’au jury.

Un grand merci à tous les participants qui rendent ce jeu si passionnant.

Au plaisir de vous retrouver à Morges

Borter Bernard pour Little Nemo 2