La double 2019

Samedi passé, 91 bateaux ont pris le départ de la 38ème édition de la double. Une belle flotte de 16 grand surprises était présente, y compris ceux qui se battent pour le classement annuel des GS qui commence à se préciser!

Le parcours était simple et efficace: départ à Versoix, bouée à laisser à bâbord en face de Promenthoux et retour à Versoix pour l’arrivée. Le vent s’est levé peu avant le départ, en Séchard mais avec un angle venant plus du Nord que d’habitude. Après avoir discuté tactique avec mon père, nous décidons de partir proche du comité (même si l’autre extrémité de la ligne est largement favorable) et de virer de bord le plus vite possible pour rejoindre la côte française. On s’est dit que ça allait glisser par dessous comme à tant d’autres reprises.

On prend un départ pas mal, on vire de bord très rapidement et on se retrouve bâbord amure, dégagé et devant les autres Grand Surprises. On trace la route, on sort le Psaros 40 de Jean Psarofaghis après 25 minutes de course, bref, on est contents de ce début de course. Sauf que forcément le Psaros 40 passe sous notre vent à pleine balle et finit par nous sortir à son tour, ce qui nous force a virer et partir au large. En revenant sur la côte française, on voit que nous avons pas mal perdu avec ce petit bord au large, donc on tricote jusqu’a Nernier en rasant le bord. C’était le bateau qui osait aller le plus près du bord qui souvent, gagnait un léger avantage.

A l’approche de la marque de Promenthoux, le vent faiblit beaucoup et les bateaux en tête de course se font rattraper par leurs poursuivants. Derrière nous, une flotte de GS se tirant la bourre nous rattrape, parmi eux: Flash, Mea Huna, Thirsty Three, Little Nemo, Isis et d’autres. On ne peut rien faire, mais dans ma tête c’est forcément autre chose qui nous freine. “On a des algues, c’est sûr”; “Elle va la GV?”; “Bordel a chaque fois qu’on vire ça refuse, c’est un truc de malade”. C’était mon instant coup de gueule de la journée, mais c’est vite passé…

Nous avons finalement franchi la bouée, envoyé le spi symétrique après quelques hésitations, puis mis le cap sur la côte française ou il semblait clairement y avoir plus de vent. Derrière nous, la plupart des autres Grand Surprises nous ont suivi à l’exception de Little Nemo (sous spi asymétrique) et Mea Huna. C’était dur de laisser partir deux des meilleurs concurrents sur une tactique complètement différente, mais nous avons suivi notre instinct et ça a marché.

En arrivant à la côte française, nous empannons et faisons cap droit sur l’arrivée, avec un vent forcissant, ce qui a permis à toute la flotte de faire une superbe descente sur Versoix. Avec les jumelles, nous cherchons Little et Mea Huna mais aucun signe d’eux. Leur option tactique leur a coûté cher.

Nous passons l’arrivée après 3 heures et 32 minutes de course. Derrière, les écarts semblent très serrés pour le podium. Thirsty Three passe l’arrivée avec une petite minute d’avance sur le troisième, Isis, qui lui bénéficie d’une avance d’uniquement 24 secondes sur le 4ème!

Nous sommes très contents d’avoir enfin gagné la Double ensemble! Pour nous, c’est une belle opération pour le classement annuel. Ça va être dur de passer devant Little Nemo mais on peut y croire! 3 points c’est rien..

C’était super d’avoir 16 concurrents sur la ligne de départ et on espère être autant voir plus l’année prochaine!

Merci au Club Nautique de Versoix.

Rendez-vous ce weekend à Thonon pour un critérium de deux jours. L’avant dernière régate de l’année!

Joshua Schopfer sur Bachi-Bouzouk