Championnat de série 2019. ​Little Nemo 2​ l’emporte de justesse.

C’est à Founex que les grands surprises ont l’occasion d’en découdre pour le titre de champion de série 2019. La série des Toucan est également présente. La flotte ainsi réunie a fort belle allure.
L’accueil dont nous profitons est magnifique, les places de port sont réservées, la tente est montée pour le souper officiel et le punch a été préparé avec amour pour nous achever après les courses…

Les conditions annoncées pour samedi sont plutôt légères. Une petite bise devrait nous permettre de courir trois manches. Par contre les prévisions pour dimanche sont pessimistes. Donc il faudra être tout de suite dans le coup car on risque de ne pas faire beaucoup de manches.

Au départ de la première manche, le vent est très instable en force et en direction. Nous choisissons de partir en bout de ligne qui est favorable. Comme en plus nous voulons la gauche du plan d’eau, nous jouons le coup à fond. Cela se passe très bien. Nous pouvons facilement revenir en babord devant toute la flotte. Nous contrôlons le reste de la course pour l’emporter. Bachi Bouzouk​ qui était en deuxième position peu avant la ligne d’arrivée écope d’une pénalité pour un bout dehors non rentré. Ceci va lui faire perdre deux précieux points lors du décompte final.

Lors du 2ème départ la ligne est bonne côté bateau. Nous sommes le deuxième bateau, seul La mobilière​ est à notre vent. La mobilière est clairement OCS mais ne reprend pas la ligne. Ils jouent la vitesse et nous écrasent car je ne peux pas laisser filer, ​Bachi Bouzouk​ est juste dessous et va nous sortir. Position très délicate donc. Nous freinons légèrement pour virer derrière ​La mobilière​. Ceci nous pousse sur la droite du plan d’eau ce qui n’est pas notre désir. Comme prévu la gauche paie, nous sommes dans le paquet, la course est dominée par ​Mea Huna​ et ​Bachi Bouzouk.​ Nous cravachons pour revenir en 4ème position, qui se transformera en 3ème place, suite à la disqualification de ​La mobilière.​

Lors de la troisième course nous décidons de revenir à notre bonne vieille recette du départ dessous. On le joue à fond et ça se passe merveilleusement bien. Le vent est mollissant et notre vitesse devient excellente. Nous croisons facilement la flotte partie sur la droite et sortons les bateaux sur notre gauche. Notre avance est importante à la première bouée. Nous contrôlons ​Mea Huna​ qui est en deuxième position. Tout se passe très bien jusqu’au dernier vent arrière ou une grosse bascule sur la gauche redistribue les cartes. Heureusement nous sommes restés sages dans notre placement et nous restons devant ​La mobilère​ qui fait un superbe retour. Ce n’est pas le cas de ​Mea Huna q​ ui perd gros et fini la manche 8ème. Ces points là vont aussi coûter très cher lors de l’addition finale.

Dimanche les conditions s’annoncent légères. On espère courir une manche. Nous sommes à disposition du comité dès 10h00, mais le départ de la 4ème manche est donné vers 13h00.

Pendant ce temps un atelier règle de course est organisé par M. Bertold. Gros succès vu le nombre de personnes et la durée dudit atelier….
La 4ème manche part dans un très beau séchard. C’est plus fort que samedi alors que le modèle n’annonçait pas grand chose. Founex c’est magique. Personnellement je connais beaucoup de plan d’eau où il n’y a pas de vent même quand il est prévu, mais des plans d’eau avec du vent lorsque la pétole est annoncée, ça c’est rare !

Nous partons avec les mêmes intentions. Jouer la gauche comme samedi.
Nous partons dessous, mais cela ne fonctionne pas. Le vent part sur la droite et nous sommes les plus à gauche. Nous limitons les dégâts en passant en 4ème position au vent. Malheureusement ce sont nos adversaires au général qui mènent la course (​Bachi Bouzouk​ et Mea Huna​). Nous devons nous battre pour grappiller une petite place dans une flotte très compacte. Le classement se resserre, ​Bachi Bouzouk​ revient à 1 points et Mea Huna revient fort.

Nous pensons que la manche suivante sera la dernière. Nous avons deux options. Soit essayer de faire une meilleure place que nos adversaire soit essayer de leur faire faire des erreurs. Nous optons pour la 2ème option. Nous bloquons un peu ​Bachi Bouzouk​ au départ. En réalité c’est surtout ​La mobilière​ qui le fait pour nous. Leur départ est très mauvais, mais le notre n’est guère meilleur. Comme ils arrivent à se dégager sur la droite avant nous, nous sommes en mauvaiseposture.​MeaHuna​mènedevant​BachiBouzouk.​ Nousdevonsnousbattrepour sauver la troisième place.

Cette fois c’est vraiment chaud. Si j’ai bien compté nous somme à égalité de point avec ​Bachi Bouzouk​ mais nous menons car nous avons 2 victoires de manches. ​Mea Huna​ revient à 4 points mais ne peut plus nous rattraper.
Nous espérons qu’il s’agissait là de la dernière manche. Ce n’est pas le cas.

Je crois qu’à ce moment là ils ont un avantage psychologique, nous ne sommes pas dans une bonne phase, nos décisions sont moyennes et on se retrouve sous pression.

La dernière manche sera décisive. On essaye de concentrer sur l’essentiel. Départ, vitesse, layline. Nous partons encore dessous. Le départ est bon mais nous devons tout de même prolonger sur la gauche. Nos adversaire aussi. Ce n’est pas le bon côté ce qui fait que ​Bachi Bouzouk​ n’est pas dans les 3 premières places. Cela nous suffit. Nous sommes bloqués dans le paquet. ​La Mobilière​ et ​Morpho​ dominent cette manche et cela suffit à notre bonheur. Lors du dernier vent arrière nous ne sommes que spectateur de notre classement final. Nous encourageons tous les bateaux qui se trouvent devant ​Bachi Bouzouk​. D’une certaine manière cela a fonctionné puisqu’ils réalisent leur plus mauvaise manche (5). Comme ils doivent compter une place de 4 (souvenez-vous de la pénalité de la première manche !) et que nous avons une manche de trois en réserve, ça passe pour nous.

Victoire à l’arraché donc. Surtout obtenue par notre régularité plutôt que par notre vista du plan d’eau. En tout cas dimanche ce fut très difficile pour nous.

Bravo à tous nos adversaires. Nous n’avons jamais navigué dans une flotte aussi compacte de Grand Surprise. Comme je pense que nous n’avons pas régressé, je crois que le niveau global de la flotte est monté d’un cran. De plus quel fair-play ! Le jury sur l’eau y contribue certainement, mais tout de même, aucun hurlement lors des passages de bouée alors que parfois nous arrivions à 4 de front. C’est remarquable.

Félicitations particulières aux équipages de ​Bachi Bouzouk​ et de ​Mea Huna​ pour leur magnifique performance.

Ce championnat exceptionnel nous le devons au club nautique de Founex. Merci à tous leurs bénévoles pour la qualité de leur organisation. C’est à chaque fois un plaisir immense que de courir à Founex.

Borter Bernard pour ​Little Nemo 2