Critérium YCG

Splendide week-end de régates au Yacht Club de Genève, avec dix manches disputées en deux jours par un joli Séchard et gérées de main de maître par un Comité de course efficace. Les Grand Surprises régatent en compagnie de la classe Onyx, sponsorisée par le distributeur Compass; un mélange entre deux classes relativement comparables en performances dans ces petits airs, qui permet de découvrir une classe – et des régatiers – peu connus sur le Léman et qui fonctionne très bien.

Notre équipage, à bord de Bachi Bouzouk, est limité pour cause d’examens de maturité, de vacances et autres bonnes excuses; j’ai toutes les peines du monde à réunir une équipe et c’est finalement Bernard Borter qui nous propose aimablement de « boucher le trou »; on aurait pu trouver pire ! Durant ces deux jours Bernard va nous conseiller et nous coacher avec efficacité et gentillesse; un grand merci à lui ! Annick Zinck au piano et Dominique Aebi au pont avant demeurent à leur place de piliers de l’équipe, parfaits en toutes circonstances!

Samedi est une journée « champagne » comme on n’en vit pas souvent (moi, en tout cas, l’autre Bernard peut-être un peu plus): 1-2-1-1-1. Tout nous réussit: bons placements bonne vitesse, belles manoeuvres avec un équipage réduit mais au top. Même lorsque nous ratons un départ, nous nous retrouvons miraculeusement dans une étroite veine de vent frais et parvenons à nous extraire de la masse. Bernard me rappelle sans cesse de grimper plus, « lofe encore, encore, plus que ça »; de border la GV comme un bourrin et de raccourcir les lay-lines: les trois enseignements les plus précieux du week-end. Nous terminons cette première journée avec une avance confortable sur Little Nemo, barré par le tacticien habituel de l’équipe, et La Mobilière et Morpho, souvent placés aux avant-postes.

La situation change le lendemain, avec un Little Nemo remonté à bloc. Comme la veille, la ligne de départ est favorable au Comité et la droite du plan d’eau s’avère nettement plus avantageuse que la gauche; autant dire que les places sont chères sur la ligne de départ. Le schéma de Little Nemo est clair: attente sur la gauche, positionnement sous le vent de la flotte, départ lancé pleine balle sous le vent, virement rapide pour retrouver la droite, contrôle, victoire: trois fois de suite tandis que nous nous empêtrons au Comité, partons en retard ou masqués pour finir les trois premières courses 4, 2, 3. Notre avance a fondu et nous attaquons la quatrième manche du jour sous pression. Je décide de casser le schéma de Nemo, de partir sous le vent et de l’attirer au centre; une tactique qui paye et nous done la victoire, Nemo finissant deuxième devant Mobilière et Morpho, toujours au taquet.

Il est 15h20; le Comité lance une ultime régate. Nous cherchons à nouveau Nemo sur la ligne, et parvenons à nous positionner idéalement sous son vent au départ. Nous sommes dégagés, il est couvert et contraint de se dégager péniblement des dévents. Pour nous, la course est gagnée. Morpho remporte aisément cette ultime régate et arrache la troisième marche du podium avec un point d’avance sur Mobilière, tandis que nous terminons avec une avance de six points sur Little Nemo, sixième de cette dernière manche.

Rendez-vous à tous le 11 août à Founex pour la Régate des Chateaux!
Bernard Schopfer