Critérium SNG

Après la coupe du petit lac samedi, on remet ça avec un critérium le dimanche. Lors de la préparation des bateaux et du briefing, le vent est magnifique, presque appuyé. Malheureusement, le temps de monter jusqu’à la ligne de départ, il tombe complètement. Nous voilà parti pour trois heures de glande au soleil.

Vers 13h30 le séchard récompense la patience du comité de course et des 10 grands surprises présents. Il rentre bien et nous sommes pleine pression pour attaquer la première manche.

Nous partons après les TCFX, ce qui permet de juger la ligne de départ sans difficultés.

Tout le monde semble privilégier le comité de course. Nous (je ?) sommes trop tôt sur la ligne. Pour ne pas sortir je tente d’abattre mais Pump it up s’engage dessous et nous pousse rapidement dehors. Nous devons reprendre la ligne de départ, ce qui nous donne la possibilité de décroiser la flotte et de trouver une ligne claire en babord amure. Nous sommes dernier mais la glisse est bonne à droite.

On décide de revenir avant la layline pour pouvoir nous dégager si on se fait claquer. On revient bien mieux qu’espéré. Le vent prend quelques degrés de droite, ce qui nous permet même de passer la bouée sans revirer. Nous somme troisième derrière Takata et Sibuya. C’est inespéré vu le départ !

Au vent arrière, nous essayons de mettre la pression sur les deux premiers. Le vent devient instable et nous sommes mis sous pressions par nos poursuivants (Zephyros je crois). Nous enroulons 3 sous le vent. On avait décidé de garder la gauche, donc on vire rapidement. C’est payant, on revient au contact de Takata que l’on sous vire babord amure. On sort Takata et on recommence l’opération avec Sibuya que l’on sort également. Nous passons en tête au vent et il nous reste à contrôler sous spi pour gagner cette manche devant Takata et Sibuya dans cet ordre.

Deuxième manche.

Un bon départ. Nous sommes le troisième bateau depuis le comité de course. Nous voulons rapidement virer pour aller à droite. Cela ne fonctionne pas. Nous sommes bloqué par Takata.

Une bonne partie de la flotte a décroisé en babord lorsque nous pouvons virer. On sait que ça va être dur de résister. On tient bien mais on décide à nouveau de virer avant la layline pour éviter les chutes du paquet qui va croiser devant en tribord. Au début, tout va bien, la ligne est claire et nos adversaires se gênent. Malheureusement (pour nous) le vent adonne légèrement, nous sommes presque sur la layline. Nous somme bloqué par toute la flotte en tribord amure. Il n’y a pas moyen de revenir et de trouver un trou dans le mur de tribord. Il faut freiner pour laisser passer tout le monde et revenir babord amure. Bon, on se crache dans les mains et on ne lâche rien. Il n’y aura que trois manches (donc on ne trace pas) donc chaque point est très important. On se bat sous spi, mais en étant un peu trop agressif à la bouée sous le vent on prend une pénalité. 360° qui nous ramène à la dernière place. Finalement avec un très bon près et dernier vent arrière , on gratte 4 places pour finir 6ème.

Dernière manche.

Faut pas se rater. Ou alors il faut que nos adversaires se ratent !

On fait les comptes. Nous avons 7 points, comme Bachi bouzouk, alors que Takata en a 6.

Il faut battre Takata et Bachi Bouzouk et si possible gagner la manche car les autres ne sont pas loin.

On choisi de prendre un départ au bateau. Nous sommes deuxième rideau derrière Morpho. Nous virons rapidement et gardons une bonne ligne claire. Nous passons 3ème derrière La mobilière et Morpho. Nos adversaires ne sont pas loin, mais notre position est favorable. On contrôle la manche. Garder cette place est suffisant. Lors du deuxième près nous passons Morpho alors que La mobilière se détache clairement. Nous passons la ligne en deuxième position.

Finalement nous gagnerons cette manche suite à la disqualification de La mobilière (règle 10 face à Morpho).

Au général nous gagnons devant Bachi Bouzouk et Takata.

Je suis navré de ne pouvoir en dire plus sur la journée de nos adversaires, mais je ne vois pas grand chose d’autre que mes faveurs pendant la journée.

Une magnifique journée de course, avec beaucoup d’intensité. Je suis très heureux de voir que la flotte est très serrée et que les erreurs coûtent cher.

Nous pouvons savourer une boisson fraîche en attendant la remise des prix. Tous les équipiers ont largement mérité un moment de détente après la tension de la régate.

Merci à tous pour votre sportivité et merci au comité d’organisation.

Au plaisir de vous retrouver pour le Genève-Rolle-Genève dès samedi.

Bernard Borter pour Little Nemo2